Attention aux chenilles processionnaires

    Plusieurs Berchériens nous ont signalé la présence de chenilles processionnaires sur le territoire.

    Vous pouvez retrouver dans cet article des informations et des conseils.


    La Chenille Processionnaire du Chêne

    Depuis plusieurs années maintenant, nous avons vu, à Berchères et aux alentours, des infestations de chenilles processionnaires du chêne. Les œufs de ces chenilles éclosent au moment de l’apparition des premières feuilles sur les chênes vers la fin du mois de mars et début du mois d’avril. Ces chenilles se nourrissent des feuilles de chêne pendant la nuit et se tissent des gros nids où elles s’abritent pendant la journée. Les nids peuvent atteindre 1 mètre de longueur.
    Les poils de ces chenilles sont toxiques et peuvent provoquer des urtications très importantes, voire dans certains cas des réactions allergiques dangereuses. Il y a également un grand risque pour les animaux domestiques.
    Les poils microscopiques sont très légers et peuvent être emportés par le vent, sur les vêtements ou même sur les poils des chiens ou chats. Quand ils atterrissent sur la peau ou les muqueuses, ils libèrent un venin provoquant des démangeaisons très vives.
    Pour éviter toute risque, il est recommandé de faire traiter les chênes, soit en prévention dès l’apparition des feuilles en avril, soit aux toutes premières apparitions des nids.
    Attention, pour les nids situés sur les troncs des arbres, il faut une protection importante et un protocole spécifique. En effet, ces chenilles lancent leurs poils en forme de défense quand elles se sentent attaquées. Pour des raisons de sécurité, cette intervention doit être réservée à des professionnels équipés pour brûler les nids.
    Le traitement plus global consiste à asperger les arbres avec une insecticide biologique spécifique à ces chenilles et respectueux de l’homme et de la faune utile.
    Les chenilles de chêne ne s’enfouissent pas sous terre. Les pièges autour des arbres ne sont donc pas efficaces.


    Chenilles processionnaires du chêne et traitement chez une habitante de Berchères

     

    La Chenille Processionaire du Pin

    Cette espèce de chenilles processionnaires présentent les mêmes risques sanitaires que les chenilles du chêne mais le cycle biologique n’est pas le même. Le stade de nidification et procession a lieu en hiver et très tôt au printemps.
    Elles s’enfouissent sous terre vers la fin février et sortent en papillon de nuit entre juin et juillet. Le meilleur traitement est le phytosanitaire biologique ainsi que les interventions mécaniques, comme brûler les nids ou couper les branches atteintes par les nids.

     

    La mésange, un charmant oiseau et un prédateur des chenilles

    Les dégâts pour les arbres causés par ces deux types de chenilles peuvent être importants, mais nous pouvons tous contribuer à lutter contre ces nuisibles en encourageant des oiseaux prédateurs dans nos jardins. Par exemple, la mésange est une de nos meilleurs alliées. En lui fournissant des graines de tournesol tout au long de l’année, on peut l’inciter à élire domicile dans nos jardins. Et quelle joie de revoir ces petits oiseaux !


    Mésange charbonnière / Image sous licence Creative Commons

Accueil | Plan du site | Archives | Contacts | Mentions Légales Maire de Berchères-sur-Vesgre - Tous droits réservés - v2.0 - Janvier 2010
165353 personnes ont cliqué sur cette page depuis le 1/02/2010